Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Philippe Jaccottet, Journal de Genève, 18 janvier 1997

Philippe Jaccottet, Journal de Genève, 18 janvier 1997

La poésie, c’est pour moi d’abord et presque toujours une voix et un ton. Quand je traduis, j’ai l’illusion que j’entends la voix de l’écrivain, et j’essaie très intuitivement, de l’épouser de mon mieux. De copier de calquer.