Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Le dernier numéro de Contrepoint est en ligne !

Le dernier numéro de Contrepoint est en ligne !

Contrepoint est la revue en ligne du CEATL qui parle de traduction littéraire en Europe et au-delà en évoquant les aspects économiques, politiques, culturels et artistiques de la profession.

Que trouve-t-on dans ce troisième numéro ?


La déléguée au CEATL Eva Valvo a écrit un article poignant sur la dureté de la vie de traducteur en Italie en ce temps de confinement.

Une interview de Valeria Pulignano sur ses recherches sur la précarité dans notre profession montre les réalités et les difficultés du statut de traducteur indépendant. Ses premières conclusions nous confirment à quel point le combat perpétuel du CEATL pour des conditions de travail décentes est nécessaire, surtout à l’heure actuelle, avec les mutations du marché du travail et la perspective d’une importante crise économique.

La fascinante histoire d’amour des traducteurs avec les cultures et les langues écrites et orales mestizo se trouve au centre d’un texte de la traductrice littéraire Malika Embarek Lopez.

Pour un aperçu de notre fonctionnement interne, le groupe de travail « Formation et éducation » nous expose le travail poursuivi ces dernières années.

Le numéro continue avec les rubriques habituelles : Pérégrinations, cette fois-ci dans les Balkans, avec un échange entre Albanie et Bulgarie, tandis que dans Nouvelles d’Europe l’un des derniers membres arrivés au CEATL, l’association serbe UKPS, rend compte de sa lutte pour la protection des droits des traducteurs.

Enfin, dans la nouvelle série Mon dictionnaire et moi, Tuncay Birkan initie les lecteurs aux complexités politiques de la traduction en turc.

Contrepoint paraît deux fois pas an en anglais et en français. Pour télécharger la revue et/ou vous abonner (gratuitement), cliquez ici.