Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

La sélection du Prix Pierre-François Caillé de la traduction 2019

La sélection du Prix Pierre-François Caillé de la traduction 2019

Six traductrices ont été sélectionnées pour le Prix Pierre-François Caillé de la traduction 2019, qui sera remis le 6 décembre de cette année.

Lise Garond, pour sa traduction de l’anglais de Les chemins de la haine, d’Eva Dolan, aux Éditions Liana Levi

Inès Introcaso, pour sa traduction de l’espagnol de Evangelia, de David Toscana, aux Éditions Zulma.

Nathalie Le Marchand, pour sa traduction du polonais de Les fruits sont encore verts, de Wioletta Greg, aux Éditions Intervalles.

Evelyne Noygues, pour sa traduction de l’albanais de Le petit Bala, Légende de la Solitude, de Ridvan Dibra, aux Éditions Le Ver à soie.

Gabrielle Watrin, pour sa traduction du hongrois de Le Soldat à la fleur, de Nándor Gion, aux Éditions Syrtes.

Fondé en 1981 et doté de trois mille euros, le prix Pierre-François Caillé de la traduction récompense un traducteur en début de carrière dans l’édition.
Il est décerné par la Société française des traducteurs (SFT), avec le concours de l’École supérieure d’interprètes et de traducteurs (ESIT) de l’Université Sorbonne nouvelle Paris 3. Il a été instauré en mémoire de Pierre-François Caillé (1907-1979), président d’honneur de la SFT – dont il fut l’un des créateurs – et président fondateur de la Fédération internationale des traducteurs (FIT).