Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Jean-Pierre Richard, lauréat du Grand Prix SGDL-Ministère de la Culture pour l’Œuvre de traduction

Jean-Pierre Richard, lauréat du Grand Prix SGDL-Ministère de la Culture pour l’Œuvre de traduction

Né en 1949 à Saint-Nazaire en Loire-Atlantique, Jean-Pierre Richard a été traducteur littéraire professionnel à temps plein de 1985 à 1997. Il a traduit de l’anglais une soixantaine d’ouvrages, dont une vingtaine de pièces de théâtre, des romanciers états-uniens tels que Djuna Barnes, Paul West et John Edgar Wideman, et des écrivains africains tels que Chenjerai Hove (Zimbabwe), Sello Duiker, Njabulo Ndebele et Nadine Gordimer (Afrique du Sud). Du swahili, il a traduit le romancier Adam Shafi Adam (Zanzibar). Depuis 25 ans, il collabore à l’édition bilingue des Œuvres complètes de Shakespeare en 8 volumes dans la « Bibliothèque de la Pléiade », sous la direction de Jean-Michel Déprats et Gisèle Venet.
Dans les années 90, il a co-dirigé le Comité Anglais de la Maison Antoine-Vitez (Centre International de la Traduction Théâtrale) et a été élu au bureau, puis à la vice-présidence de l’ATLF.
Il a été responsable du Master professionnel de Traduction littéraire de l’Université Paris 7 (2002-2009). En 2008, il a dirigé un numéro des Cahiers Charles V intitulé « La traduction littéraire ou la remise en jeu du sens ».
En 2019, les Éditions Rue d’Ulm à Paris ont publié son essai Shakespeare pornographe. Un théâtre à double fond.

« Traducteur éclectique par excellence, à la palette prodigieuse, Jean-Pierre Richard ne s’est pas contenté de passer de Shakespeare pour la Pléiade, à Mark Twain, Lewis Carroll, Lord Byron, Emily Brontë, Dickens, George Eliot, et d’épuiser la littérature anglo-saxonne, il s’est aventuré sur tous les continents, en particulier l’Afrique. »
Evelyne Châtelain, traductrice administratrice de la SGDL.

Le Grand Prix SGDL-ministère de la Culture pour l’œuvre de traduction récompense chaque année l’œuvre d’une traductrice ou d’un traducteur émérite, toutes langues confondues. Il est co-doté par la SGDL (Société des gens de lettres) et le ministère de la Culture à hauteur de 15.000€.

Cette année, il a été décerné par un jury composé de traducteurs et d’auteurs, présidé par Evelyne Châtelain : Margot Nguyen Béraud (ATLAS), Elena Balzamo (ATLF), Anne Colin du Terrail, Jacqueline Carnaud, Barbara Fontaine, Joëlle Dufeuilly, André Gabastou, Dominique Le Brun.

Les Grands Prix SGDL seront cette année exceptionnellement décernés à l’automne, à l’occasion d’une soirée organisée à la SGDL, le jeudi 8 octobre 2020.