Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Dominique Nédellec, lauréat du Grand Prix de traduction de la ville d’Arles 2019

Dominique Nédellec, lauréat du Grand Prix de traduction de la ville d’Arles 2019

Dominique Nédellec remporte le Grand Prix de traduction de la ville d’Arles 2019 pour sa traduction du portugais de Jusqu’à ce que les pierres deviennent plus douces que l’eau, roman d’António Lobo Antunes, publié en janvier 2019 par les Éditions Christian Bourgois.

Ce prix lui sera remis le vendredi 8 novembre, lors des 36es Assises de la traduction littéraire à Arles.

Depuis 2003, Dominique Nédellec a traduit une cinquantaine de titres, parus chez une quinzaine d’éditeurs (littérature générale, jeunesse, BD).
Parmi les auteurs portugais : António Lobo Antunes, Dulce Maria Cardoso, José Carlos Fernandes, Wenceslau de Moraes, Gonçalo M. Tavares, João Tordo…
En littérature brésilienne : Vanessa Barbara, João Anzanello Carrascoza, J. P. Cuenca, Rubens Figueiredo, Rodrigo Lacerda, Michel Laub, João Gilberto Noll…
Il a reçu le prix Gulbenkian-Books 2015 de la meilleure traduction d’une œuvre écrite en portugais, pour Quels sont ces chevaux qui jettent leur ombre sur la mer ? d’António Lobo Antunes (Christian Bourgois).

Créé en 1995 sous le nom de « prix Amédée Pichot », le Grand Prix de traduction de la ville d’Arles récompense la traduction d’une œuvre de fiction contemporaine remarquable par sa qualité et les difficultés qu’elle a su surmonter. Ce prix est doté de 3 500 euros par la ville d’Arles et est remis lors des Assises de la traduction littéraire.