Défendre les traducteurs, promouvoir la traduction

AG 2018 du CEATL à Copenhague

AG 2018 du CEATL à Copenhague

L’Assemblée générale annuelle du CEATL (Conseil européen des associations de traducteurs littéraires) s’est tenue du 9 au 12 mai derniers à Copenhague. Les délégués d’une trentaine d’associations de traducteurs littéraires venus de toute l’Europe y étaient réunis pour trois journées intenses de travail et, aussi, de grands moments d’échange et d’amitié.

Un sommet annuel du CEATL se compose de plusieurs temps :

  • Des réunions plénières (voir photo ci-dessus), au cours desquelles le Bureau et les délégués évoquent les sujets qui nous concernent tous et tracent une feuille de route pour l’année suivante.
  • Des réunions des groupes de travail (« droit d’auteur », « visibilité », « formation et mobilité », « conditions de travail », « association boosting ») qui se consacrent à des projets spécifiques.
  • Une séance de « mini-labs » où l’on travaille en petits groupes sur une question précise.
  • Une séance de rapports d’activité des associations membres, concentrée sur un thème. Cette année : « Que faites-vous pour attirer des adhérents ? ».
  • Un événement public – rencontre, joute, conférence ou autre, ouverts au public et où les traducteurs locaux sont conviés. Cette année : une série de présentations par les acteurs de la traduction au Danemark (organismes subventionneurs, portail web de la traduction, directeur d’une résidence danoise etc.) suivie de deux conférences sur le thème « traduire à la limite », l’une par un traducteur de Shakespeare et l’autre par une sous-titreuse danoise, les deux retransmises à la radio.

Le premier soir, à l’occasion des 25 ans du CEATL, Françoise Wuilmart, qui fait partie des membres fondateurs, a prononcé une allocution aussi émouvante qu’instructive sur l’histoire du CEATL et de ses grandes figures (le texte sera bientôt sur ce blog).

Puis un certain nombre de décisions ont été validées en AG :

  • les délégués assemblés ont approuvé le texte d’une série de lignes directrices pour un contrat équitable, à diffuser dans toute l’Europe (bientôt publiées en français et anglais sur le site du CEATL – nous vous en reparlerons).
  • le groupe de travail « droit d’auteur » poursuit son travail de veille sur la prochaine directive européenne sur le droit d’auteur.
  • le lancement d’une lettre d’information, début 2019, a été décidé. Un bon moyen de faire connaître toutes les bonnes idées et initiatives émanant des diverses associations d’Europe.
  • un projet de promotion des langues de petite diffusion a été dessiné en collaboration avec le réseau RECIT – une association que nous espérons fructueuse.
  • une enquête sociologique sur les conditions de travail des traducteurs en Europe est en passe d’être achevée.
  • les entorses aux droits de l’homme concernant les traducteurs sont surveillées et mandat a été donné au bureau pour se manifester immédiatement en cas de persécutions manifestes

Saurez-vous reconnaître votre dévouée déléguée (Valérie Le Plouhinec) sur cette photo du groupe de travail Visibilité ?

Ci-dessous : notre souriant bureau. De gauche à droite : Morten Visby (président, danois), Bjørn Herrman (vice-président, norvégien), Shaun Whiteside (trésorier, anglais), Lara Hölbling (secrétaire générale, croate), Katerina Klabanová (secrétaire du CA, macédonienne).

 

 

Conférence dans les superbes locaux de la Ligue des auteurs du Danemark.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*