Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Vo-Vf : les livres par leurs traducteurs

Vo-Vf : les livres par leurs traducteurs

Cet été, l’équipe du festival Vo-Vf vous propose une série de vidéos réalisée avec les traducteurs de livres parus pendant la période de confinement. Roman, album jeunesse ou roman graphique vous sont présentés succinctement par ceux qui les ont traduits, avec un mot sur l’auteur, sur l’histoire et, bien entendu, sur la traduction.

Sont ainsi à écouter sur le site de Vo-Vf

  • Rosie PinhasDelpuech : Incident au fond de la galaxie d’Etgar Keret, L’Olivier, traduction de l’hébreu ;
  • Michel Volkovitch : Blague de Yannis Palavos, Quidam, traduction du grec ;
  • Carine Chichereau : Le bal des ombres de Joseph O’Connor, Rivages, traduction de l’irlandais ;
  • Lise Caillat : De rien ni de personne de Dario Levantino, Rivages, traduction de l’italien ;
  • Laurent Bayer, Où est le dragon ? de Leo Timmers, Cambourakis, traduction du néerlandais ;
  • Marguerite Capelle, Eau douce d’Akwaeke Emezi, Gallimard, traduction de l’anglais (Nigeria) ;
  • Amandine Schneider-Depouhon, La Clairière d’Antonia Kühn, Cambourakis, traduction de l’allemand ;
  • Charles Recoursé, Génération X de Douglas Coupland, Au Diable Vauvert, traduction de l’anglais ;
  • Serge Chauvin, La Prière des oiseaux de Chigozie Obioma, Buchet-Chastel, traduction de l’anglais.