Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Une enquête du CEATL sur les conditions de travail des traducteurs en Europe

Une enquête du CEATL sur les conditions de travail des traducteurs en Europe

Le CEATL (conseil européen des associations de traducteurs littéraires, dont fait partie l’ATLF) lance une enquête sur les conditions de travail des traducteurs en Europe. Le questionnaire, disponible dans plus d’une vingtaine de langues, est entièrement anonyme. Il ne faut pas plus de 10-12 minutes pour y répondre.

Pour participer à l’enquête, cliquer ici

Les données recueillies seront utiles au CEATL pour poursuivre ses actions auprès des institutions nationales et européennes en faveur de meilleurs conditions de travail, de l’obtention d’aides et de subventions pour les traducteurs littéraires, de la défense du droit d’auteur et du droit de prêt, d’une plus grande reconnaissance culturelle et de plus de visibilité.

Les résultats seront utilisés, entre autres, par l’EACEA (Agence exécutive “Éducation, audiovisuel et culture”) pour évaluer le taux des aides à la traduction que le Programme culturel de l’UE accorde aux éditeurs européens.

Les résultats seront aussi mis à la disposition des organismes qui subventionnent les littératures nationales et Europe et qui, à cette fin, financent des traductions dans d’autres pays. Ces données seront les bienvenues dans leur Réseau européen pour la traduction (ENLIT).

Enfin, toutes les associations membres du CEATL pourront s’appuyer sur ces résultats pour mener leurs propres actions.

Le questionnaire est ouvert jusqu’au 10 juillet.