Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs
scatvids.club A LOT OF CRAP

Une découverte qui n'est pas tarabiscotée !

Une découverte qui n'est pas tarabiscotée !

Une collègue, Marie-Christine Guyon, m’écrivait récemment : […] Je pense à certaines analogies sonores ou visuelles que l’on fait intuitivement entre un mot source et un autre, dans la langue cible. Ils n’ont pas rapport de sens à première vue mais on arrive à tirer tout de même quelque chose de cette erreur apparente d’aiguillage de neurones. […]

Cela m’a remis en mémoire une curieuse découverte…
Je traduisais alors un très beau roman du Catalan Lluís-Anton Baulenas « La felicitat » (Le bonheur), et m’attelais à la description d’un vieil orgue de barbarie (qui n’a, soit dit en passant, rien à voir avec la barbarie, puisqu’il s’agit en réalité de l’altération du nom d’un fabriquant d’orgues mécaniques de Modène, Barberis).
« […] un gran orgue mecànic de colors llampants i motllures recargolades fins a l’exageració. »
(littéralement : un grand orgue mécanique aux couleurs criardes (ou flamboyantes) et moulures « recargolades » jusqu’à l’exagération.)

Je m’arrête sur ces moulures « recargolades ». Visuellement, c’est assez simple, « cargol » étant l’escargot, on les voit bien, enroulées, formant des motifs compliqués… Mais comment le traduire en français ?
Le dictionnaire catalan me propose comme synonyme : « tire-bouchonnée, tortillé, ondulé ». Rien ne convient.
Le dictionnaire catalan-français, lui me propose un « compliqué » ou « recherché » qui me convient encore moins…
Pourtant, je visualise bien ces moulures toutes… tarabiscotées !
Voilà, c’est ça. J’ai trouvé : tarabiscotées ! Le mot me plaît et je le trouve bien à sa place.
Comme je ne l’emploie pas tous les jours, j’ai la curiosité d’ouvrir le Grand Robert pour le connaître un peu mieux. Et là, surprise de taille ! Je lis :
Tarabiscoté : « qui comprend beaucoup de tarabiscots, de moulures, et, par ext. d’ornements. »
Comment suis-je parvenue à trouver ce mot-là alors que j’ignorais totalement sa définition précise ? Pourtant, il correspondait exactement au sens de mon « recargolades » original !
C’est encore aujourd’hui un mystère pour moi.
Mais je pense que je ne suis pas la seule, dans notre métier, à qui ce genre d’expérience est arrivée…
(à suivre !)

Cathy Ytak