Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Traducteurs en couverture/ Spécial Prix d’automne

Traducteurs en couverture/ Spécial Prix d’automne

Certains éditeurs jugent normal, légitime, voire important d’informer leur lecteur, dès la couverture, que l’ouvrage qu’il achète est une traduction, et que cette traduction a un auteur.

Les Livres de Jakób d’Olga Tokarczuk, traduit du polonais par Maryla Laurent, Noir sur Blanc, 2018

Essai sur le fou de champignons. Une histoire en soi, Peter Handke, traduit de l’allemand (Autriche) par Pierre Deshusses, Collection Arcades, Gallimard, 2017

Girl d’Edna O’Brien, traduit de l’anglais (Irlande) par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat, Sabine Wespieser, 2019

Solénoïde de Mircea Cartarescu, traduit du romain par Laure Hinckel, Noir sur Blanc, 2019

Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan, traduit du turc par Julien Lapeyre de Cabanes, Actes Sud, 2019