Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Traducteurs en couverture/ Éditions iXe

Traducteurs en couverture/ Éditions iXe

Certains éditeurs jugent normal, légitime, voire important d’informer leur lecteur, dès la couverture, que l’ouvrage qu’il achète est une traduction, et que cette traduction a un auteur.

Les Éditions iXe ont choisi de donner une égale importance sur leurs couvertures
au nom de l’auteur et à celui du traducteur.
Leur éditrice, Oristelle Bonis, en expose ici  les raisons.

Hirabayashi Taiko, Dérision, textes traduits du japonais et présentés par Pascale Doderisse,
Éditions iXe, 2021

Gertrude Colmore, Suffragette Sally, traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par Marie-Hélène Dumas, Éditions iXe, 2018

John Stuart Mill, Pour le droit de vote des femmes, Discours traduits de l’anglais (Grande-Bretagne) par Benoît Basse, Éditions iXe, 2018

Sonia Maria Giacomini, Femmes et esclaves, l’expérience brésilienne 1850-1888, traduit du portugais (Brésil) par Clara Domingues, Éditions iXe, 2016

Pauline Leet Pittenger, Sexisme, le mot pour le dire, traduit de l’anglais (États-Unis)
par Sarah Gurcel Vermande, Éditions iXe, 2015