Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs
scatvids.club A LOT OF CRAP

Saison des prix : romans étrangers

Saison des prix : romans étrangers
11 romans étrangers concourent pour le prix Femina, qui sera proclamé  le 25 octobre :
  • Rabih Alameddine, Les vies de papier (Les Escales), traduit de l’anglais par Nicolas Richard
  • Nickolas Butler, Des hommes de peu de foi (Autrement), traduit de l’anglais (États-Unis) par Mireille Vignol
  • Emma Cline, The Girls (Quai Voltaire), traduit de l’anglais par Jean Esch
  • Petina Gappah, Le livre de Memory (JC Lattès), traduit de l’anglais par Pierre Guglielmina
  • Edna O’Brien, Les petites chaises rouges (Sabine Wespieser), traduit de l’anglais (Irlande) par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat
  • Aki Ollikainen, La faim blanche (Héloïse d’Ormesson), traduit du finnois par Claire Saint-Germain
  • Valerio Romao, Autisme (Chandeigne), traduit du portugais par Elisabeth Monteiro Rodrigues
  • Ersi Sotiropoulos, Ce qui reste de la nuit (Stock), traduit du grec par Gilles Decorvet
  • Sara Stridsberg, Beckomberga: ode à ma famille (Gallimard), traduit du suédois par Jean-Baptiste Coursaud
  • Gonçalo M. Tavares, Matteo a perdu son emploi (Vivina Hamy), traduit du portugais par Dominique Nédellec
  • Colm Toibin, Nora Webster (Robert Laffont), traduit de l’anglais (Irlande) par Anna Gibson
    (Source : Livres-Hebdo)
8 romans étrangers concourent pour le prix Médicis, qui sera proclamé  le 27 octobre :
  • Niccolo Ammaniti, Anna (Grasset), traduit de l’italien par Myriem Bouzaher
  • Nikolas Butler, Des hommes de peu de foi (Autrement), traduit de l’anglais (États-Unis) par Mireille Vignol
  • Christoph Hein, Le noyau blanc (Métailié), traduit de l’allemand par Nicole Bary
  • Edna O’Brien, Les petites chaises rouges (Sabine Wespieser), traduit de l’anglais (Irlande) par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat
  • Ferdinand von Schirach, Tabou (Gallimard), traduit de l’allemand par Olivier Le Lay
  • Steve Sem-Sandberg, Les élus (Robert Laffont), traduit du suédois par Johanna Chatellard-Schapira et Emmanuel Curtil
  • Samar Yazbek, Les portes du néant (Stock), traduit de l’arabe par Rania Samara
  • Nell Zinc, Une comédie des erreurs (Seuil), traduit de l’ anglais (États-Unis) par Charles Recoursé
6 romans étrangers concourent le grand prix de Littérature américaine, qui sera annoncé le 4 novembre
  • Un dernier verre au bar sans nom de Don Carpenter, traduit de l’anglais (États-Unis) par Céline Leroy (Cambourakis)
  • La trace de Forrest Gander, traduit de l’anglais (États-Unis) par Dominique Goy-Blanquet (Wespieser)
  • Brève histoire de sept meurtres de Marlon James, traduit de l’anglais (États-Unis) par Valérie Malfoy (Albin Michel, « Terres d’Amérique »)
  • Les petites consolations d’Eddie Joyce, traduit de l’anglais (États-Unis) par Madeleine Nasalik (Rivages)
  • I love Dick de Chris Kraus, traduit de l’anglais (États-Unis) par Alice Zeniter (Flammarion)
  • Parmi les loups et les bandits d’Atticus Lish, traduit de l’anglais (États-Unis) par Céline Leroy (Buchet-Chastel)
  • New York, esquisses nocturnes de Molly Prentiss, traduit de l’anglais (États-Unis) par Nathalie Bru (Calmann-Levy)
    (Source : Livres-Hebdo)
5 romans étrangers concourent pour le prix du Premier Roman qui sera remis en novembre par un jury de critiques littéraires.
  • Cynthia d’Aprix Sweeney, Le pactole (Fleuve éditions), traduit de l’anglais (États-Unis) par Anne Damour
  • Davide Enia, Sur cette terre comme au ciel (Albin Michel), traduit de l’italien par Françoise Brun
  • Marco Magini, Comme si j’étais seul (HC éditions), traduit de l’italien par Chantal Moiroud
  • Molly Prentiss, New York esquisses nocturnes (Calmann-Lévy), traduit de l’anglais (États-Unis) par Nathalie Bru
  • Abdelaziz Baraka Sakin, Le messie du Darfour (Zulma), traduit de l’arabe (Soudan) par Xavier Luffin
    (Source : Livres-Hebdo)

0 Avis

Laisser une réponse