Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Résidences et bourses en Islande et en Lettonie

Résidences et bourses en Islande et en Lettonie

Islande

Le Centre de littérature islandaise et l’Union des écrivains d’Islande offrent des bourses de résidence aux traducteurs de littérature islandaise.
Les candidats retenus pourront résider de deux à quatre semaines à Gunnarshús, la résidence des écrivains à Reykjavik, en 2018, mois de juin à août exceptés. La bourse couvre les frais de déplacement, d’hébergement, et comprend une somme hebdomadaire de ISK 30.000. pour les dépenses courantes.
Date limite de dépôt des candidatures : 1er octobre 2017.
Se rendre sur le site pour connaître les conditions exactes et télécharger le dossier de candidature.

Lettonie

L’Union des écrivains de Lettonie soutient financièrement les traducteurs souhaitant traduire des œuvres littéraires lettones. Afin d’obtenir cette aide, le traducteur doit remplir le formulaire de candidature, fournir un CV, un passage de sa traduction, ainsi qu’une lettre d’intention ou d’accord, signée par un éditeur, s’engageant à publier l’ouvrage.
Voir conditions exactes sur le site Latvian Literature.

Par ailleurs, Le ministère de la Culture, la ville de Ventspils et le Centre de littérature lettone ont fondé la Maison internationale des écrivains et des traducteurs en vue de promouvoir l’étude de la littérature, de favoriser le dialogue interculturel et de faire connaître à l’étranger la littérature lettone. Cette maison s’est donnée aussi comme but de créer un environnement culturel régional propice à la diffusion de la littérature dans tout le pays.
La Maison internationale des écrivains et des traducteurs propose :
– un endroit propice à la création dans l’une des plus jolies villes de Lettonie au bord de la mer Baltique : Ventspils ;
– la possibilité d’être logé dans cette maison pour une durée de quatre semaines ;
– l’obtention d’une bourse de 320 euros correspondante à un séjour de quatre semaines et octroyée par la Fondation culturelle de l’État ;
– une occasion de rencontrer d’autres écrivains et traducteurs du monde entier ;
– la possibilité de prendre part à des projets tels que des festivals ou séminaires.

0 Avis

Laisser une réponse