Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Prix littéraire des lycéens de l’Euregio récompense Joachim Meyerhoff et ses traducteurs

Prix littéraire des lycéens de l’Euregio récompense Joachim Meyerhoff et ses traducteurs

imageJoachim Meyerhoff remporte le Prix littéraire des lycéens de l’Euregio 2016.
La remise du prix a eu lieu le 20 avril dans le Ballsaal d’Aix-la-Chapelle.

Le prix littéraire des lycéens de l’Euregio récompense un auteur contemporain germanophone, néerlandophone ou francophone ainsi que ses traducteurs.
Y concourent six œuvres contemporaines (deux francophones, deux germanophones et deux néerlandophones).

Le 17 mars dernier,  le  jury de la 15ème édition du Prix littéraire des lycéens de l’Euregio s’est réuni à Romboutsollege de Brunssum (aux Pays-Bas). Plus de 200 élèves de l’Euregio, inscrits dans les écoles participantes, se sont rassemblés pour choisir leur livre préféré parmi les six ouvrages nominés :

  • La fabrique d’hormones de Saskia Goldschmidt, traduit du néerlandais par Charles Franken,
  • Réparer les vivants de Maylis de Kerangal,
  • Prises de Stephan Enter, traduit du néerlandais par Annie Kroon,
  • La petite communiste qui ne souriait jamais de Lola Lafon,
  • Le printemps des barbares de Jonas Lüscher, traduit de l’ allemand (Suisse) par Tatjana Marwinski
  • Jusqu’ici et pas au-delà de Joachim Meyerhoff, traduit de l’allemand par Corinna Gepner.

C’est le roman de l’écrivain Joachim Meyerhoff, Wann wird es endlich wieder so, wie es nie war (éd. Kiepenheuer & Witsch), qui a été retenu par le jury de lycéens. Ses traductrices, Josephine Rijnaarts pour le néerlandais, et Corinna Gepner, pour le français, ont également reçu un prix.
La « Fondation citoyenne pour les Arts, les Lettres, et les Sciences » de la région d’Aix-la-Chapelle offrira le prix du roman gagnant (5.000 euros) ainsi que celui de sa traduction en néerlandais (1.000 euros). Les Éditions Cornelsen de Berlin offriront quant à elles le prix de la traduction française (1.000 euros).

81xyfxxvPcL   Joachim-Meyerhoff

 

0 Avis

Laisser une réponse