Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor 2019

Prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor 2019

Le Prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor 2019 a été décerné à
Marianne Babut et Nathalie Bontemps
pour Soie et fer. Du Mont-Liban au canal de Suez,
traduction de l’arabe (Liban) parue chez Sindbad/Actes Sud.

Voir la bibliographie des traductrices primées sur le site d’ATLAS, Association pour la promotion de la traduction littéraire.

 

Le Prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor a été créé en 2008, conjointement par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Organisation arabe pour l’Éducation, la Culture et les Sciences (ALECSO).

Ayant pour objectif de promouvoir la diversité culturelle et linguistique et d’encourager les échanges culturels et littéraires entre le monde arabe et l’espace francophone, ce prix récompense la traduction d’un ouvrage littéraire ou de sciences humaines arabe <> français.
Il s’adresse aux traducteurs, aux universités, aux instituts d’enseignement supérieur et aux centres d’études et de recherches, aux associations et aux unions nationales, ainsi qu’aux maisons d’édition du monde arabe et de l’espace francophone. Le Prix, doté de 10 000 euros, à parité entre l’OIF et l’ALECSO, est attribué chaque année par un jury international.