Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Nicolas Richard reçoit le prix Maurice-Edgar Coindreau

Nicolas Richard reçoit le prix Maurice-Edgar Coindreau
Ce prix, décerné par la SGDL et l’association Maurice-Edgar Coindreau, récompense une traduction de l’américain. Nicolas Richard est distingué pour sa traduction du grand roman post-apocalyptique Enig Marcheur, de Russell Hoban, publié aux Éditions Monsieur Toussaint Louverture.
Voici ce qu’en dit le traducteur lui-même :
Faux_livre_Enig« À la manière des Aventures de Huckleberry Finn, dont Enig Marcheur est, en un sens, le pendant irradié, on suit les péripéties d’un jeune gars dans un futur postérieur à l’holocauste nucléaire. Roman de la culpabilité d’avoir tout fait sauter, Enig Marcheur EST le spectacle sidérant d’une civilisation et d’une langue atomisées. De son pas inquiet, ce livre joue sur une distorsion des sons qui met à contribution autant l’œil que l’oreille et enclenche chez le lecteur un incessant jeu de montage et de démontage. »
On trouvera justement dans le prochain numéro de Translittérature un entretien avec Nicolas Richard, dans lequel il revient en détail sur l’aventure ébouriffante qu’a été la traduction de ce texte très atypique.
Le prix lui sera remis le 25 juin prochain dans les locaux de la SGDL, à l’hôtel de Massa.