Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Meeting 2019 : « Comment ça commence »

Meeting 2019 : « Comment ça commence »

« On glissait autrefois un manuscrit dans une grande enveloppe oblitérée, sur laquelle on inscrivait l’adresse de l’éditeur dont les livres au catalogue vous avait le plus bouleversé, dans lequel on rêvait de figurer. On attendait. Un courrier ou un appel téléphonique, un jour, après que, depuis des mois ou des années, vous écriviez dans la solitude, faisait de vous un écrivain. Un éditeur vous adoubait.
Si cette pratique postale n’a pas disparu, d’autres procédures apparaissent. En France, des universités créent des formations à la création littéraire, des maisons d’édition proposent aussi des cours ou ateliers afin de trouver de nouveaux auteurs. C’est aussi le cas aux Pays-Bas. L’idée nous est venue de demander à des écrivains éparpillés dans l’espace et le temps, de plusieurs pays et de plusieurs générations, de revenir sur ce moment, capital, de leur première rencontre avec leur premier éditeur, l’histoire de leur première publication. »
Patrick Deville


Du 21 au 24 novembre à Saint-Nazaire
du 25 au 28 novembre à Paris et en Île-de-France
Renseignements et programme détaillé sur le site de la Meet.

À noter
Samedi 23 novembre

  • Remise du prix Laure-Bataillon à Olga Tokarczuk et à sa traductrice Maryla Laurent pour Les livres de Jakób (traduit du polonais), éditions Noir sur Blanc ;
  • remise du prix Bernard-Hoepffner (ancien prix Laure-Bataillon classique) à  Frédéric Boyer pour sa nouvelle traduction des Géorgiques de Virgile.
  • Animation : Yann Nicol.