Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Le prix du Meilleur Livre étranger Sofitel

Le prix du Meilleur Livre étranger Sofitel

cvt_m-pour-mabel_6152Le prix du Meilleur Livre étranger / Sofitel a été décerné, mardi 29 novembre, à la Britannique Helen MacDonald pour son roman M pour Mabel, traduit de l’anglais par Marie-Anne de Béru (Fleuve 2016).

Marie-Anne de Béru
Traductrice de l’angais, elle a notamment traduit Christopher Clark, Stephen Greenblatt, Kate Clifford Larson.

 

 

 

 

portes-du-neantLe prix catégorie essai revient à la journaliste et auteure syrienne Samar Yazbek pour Les portes du néant, traduit de l’arabe par Rania Samara (Stock, 2016).

Rania Samara
Traductrice littéraire de l’arabe, elle a traduit divers romans, nouvelles, pièces de théâtre et poèmes (dont Naguib Mahfouz, Saadallah Wannous, Elias Khoury, Hanan al-Cheikh, Khaled Khalifa, Samar Yazbek, Nouri al-Jarrah).
Article de Telerama : Traduire, un combat littéraire pour la cause syrienne

 

 

 

Le prix du Meilleur Livre étranger a été créé en 1948 par un groupe de directeurs littéraires de maisons d’édition. Il est sponsorisé par Sofitel depuis 2011.
Source Livres Hebdo.

0 Avis

Laisser une réponse