Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

La Fabrique des traducteurs : début de l’atelier coréen-français

La Fabrique des traducteurs : début de l’atelier coréen-français

CITL-WEB-SITE-24

Le Collège international des traducteurs littéraires (CITL) accueillera durant 10 semaines, du 1er septembre au 11 novembre 2015, six jeunes traducteurs dans le cadre de l’atelier coréen-français de La Fabrique des traducteurs.

 

 

LES TRADUCTEURS
Vers le français :
Astrid ARTHUR – Bonjour, Tours, de Han Yun-Seob (Munhakdongnae Eorini, 2010)
Isabelle HIGNETTE – La Fée dans le mur, de Bae Samsik (Munhak Segyesa, 2015)
PARK Mihwi – La Mer lunaire, de Chung Han-ah (Munhakdongne, 2007)
Vers le coréen :
LEE Ahram – Que font les rennes après Noël ?, de Olivia Rosenthal (Verticales, 2010)
PARK Sohee – Les candidats, de Yun Sun Limet  (Éditions de La Martinière, 2004)
CHOE Jung-eun – La lettre à D’Alembert sur les spectacles, de Jean-Jacques Rousseau (Chez Marc Michel Rey, 1758)

Les textes traduits au cours de l’atelier feront l’objet de deux lectures publiques de clôture, intitulées « Encres fraîches » :
– la première se déroulera le samedi 7 novembre 2015, lors des 32es Assises de la traduction littéraire à Arles,
– la seconde, le mardi 10 novembre 2015, à Paris, au Centre culturel coréen.
Ces lectures offrent aux amateurs de littérature étrangère et de traduction la découverte, sous une forme vivante et ludique, de textes français et coréens.

Télécharger le pdf du communiqué.

0 Avis

Laisser une réponse