Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Käthe Kollwitz à la maison Heinrich Heine

Käthe Kollwitz à la maison Heinrich Heine

Les éditions de l’Atelier contemporain ont fait paraître en septembre 2019 un recueil de textes (journal, articles et autres documents autobiographiques) de Käthe Kollwitz, traduits par Sylvie Pertoci. L’ouvrage, intitulé Mais il faut pourtant que je travaille, est préfacé par Marie Gisbert .
En écho à cette publication, la Maison Heinrich Heine organise aujourd’hui, 19 novembre, une soirée autour de cette figure majeure de l’art allemand du XXe siècle, qui réunira Marie-Thérèse Mourey, professeure émérite à l’université Paris-Sorbonne, Catherine Mazellier-Lajarrige, maître de conférences à l’université Toulouse 2-Le Mirail, et les comédiens Cornelia Geiser et Jean-Philippe Renaud.

Mardi 19 novembre
de 19h30 à 21h30

Fondation de l’Allemagne – Maison Heinrich Heine
Cité internationale universitaire de Paris
27 C, Boulevard Jourdan
F – 75014 Paris