Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Dominique Nédellec reçoit le prix Gulbenkian

Dominique Nédellec reçoit le prix Gulbenkian

Dominique Nédellec vient d’être récompensé par le prix Gulbenkian 2015 pour sa traduction de Quels sont ces chevaux qui jettent leur ombre sur la mer ? du Portugais António Lobo Antunes.

Nous citons ici le communiqué paru dans Livres-Hebdo :

51MBnuiNiQL._SX327_BO1,204,203,200_La Fondation Calouste Gulbenkian, qui célèbre ses 50 ans cette année, a remis son prix jeudi 14 octobre dans la soirée au traducteur Dominique Nédellec pour Quels sont ces chevaux qui jettent leur ombre sur la mer ? d’António Lobo Antunes, paru en 2014 chez Christian Bourgois.

Dominique Nédellec était également finaliste avec sa traduction de Journal de la Chute de Michel Laub (Buchet-Chastel). Le troisième titre retenu dans la sélection était La pluie ébahie de Mia Couto, traduit par Elisabeth Monteiro Rodrigues (éditions Chandeigne).

Le Prix Gulbenkian-Books récompense le travail de la traduction d’un ouvrage de langue portugaise, afin de valoriser et diffuser la littérature lusophone. Il s’agit d’un prix bisannuel qui récompense la meilleure traduction en langue française d’une œuvre écrite en langue portugaise et éditée en France entre 2013 et 2014.

Par ailleurs, le jury, présidé par Maylis de Kerangal, a attribué une mention spéciale pour la traduction d’un classique des lettres portugaises à deux ouvrages: Le livre des nostalgies de Bernardim Ribeiro traduit par Anne Marie Quint et Maryvonne Boudoy (Chandeigne) et La correspondance de Fradique Mendes d’Eça de Queiros, traduit par Marie-Hélène Piwnik (La différence).

0 Avis

Laisser une réponse