Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Colloque à l’université de Liège

Colloque à l’université de Liège

traduction2015_titleLes termes ‘traduction’ et ‘politique’ ont en commun d’être souvent invoqués métaphoriquement, ce qui mène à affirmer, sans grand risque, que tout est traduction et/ou que tout est politique. Mais il est clair que ces deux domaines, comme d’ailleurs langue et pouvoir, sont étroitement imbriqués dès l’origine du ‘truchement’, puisqu’il s’agit de comprendre l’autre et de s’en faire comprendre, ou mieux de transmettre un message souvent retravaillé en fonction des destinataires et de l’objectif visé (marketing, négociations en cours, attentes projetées d’un public cible, quand ce n’est pas, sans ambages, un objectif de propagande). Les rapports entre traduction et politique pourront être abordés du point de vue de la sélection des textes à traduire, de leur traitement (y compris des déplacements de sens ou des opérations de censure plus ou moins délibérée) et des choix de publication. Deux champs d’exploration devraient s’avérer particulièrement riches : les études de genre et les études postcoloniales, ce qui nous rappelle le poids inégal des langues dans leurs rapports géopolitiques. Le rôle de la traduction auprès d’institutions internationales et d’institutions de pays plurilingues pourra également être abordé. L’étude de cas précis d’incidence de traductions sur des situations de conflit ou de résolution de conflit sera bienvenue.

Vous trouverez plus de renseignements sur le site de l’université.

 

 

 

 

 

0 Avis

Laisser une réponse