Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

ATLAS : 33es Assises de la traduction littéraire

ATLAS : 33es Assises de la traduction littéraire

« Si l’on considère que chaque langue exprime une façon unique de concevoir le monde, à la fin d’un conflit, il en apparaît toujours deux : la langue du vainqueur et celle du vaincu. Ce phénomène, que l’on constate pour toute sorte de conflit — mondiaux, sociaux, familiaux — est d’autant plus flagrant quand on considère le fait colonial, où de toute évidence, l’entre-langues qui naît de ces différentes conceptions du monde trouve un terreau fertile. Comment cela se traduit-il dans la littérature ? Et surtout, comment le traduit-on ? C’est à ces questions que vont tenter de répondre nos 33es Assises.

Bien sûr, le sujet est vaste, et nous n’en couvrirons que certains aspects, sans volonté d’exhaustivité, mais plutôt avec celle d’illustrer, au gré des tables rondes, des rencontres et des ateliers, telle ou telle caractéristique de ce rapport entre la langue de « l’oppresseur » et celle de « l’opprimé », au travers de textes et d’auteurs d’origines aussi diverses que possible.

Un écrivain nous a paru emblématique du thème de cette année : Salman Rushdie, dont un article essentiel, « The Empire Writes Back », porte sur ces questions. La traduction de ce titre constitue un parfait exemple de la problématique que posent ces Assises, qui s’intitulent donc :

L’Empire contre-écrit

Que la force soit avec nous ! »

Pour un avant-goût du programme, cliquer ici.

Les inscriptions sont ouvertes.

0 Avis

Laisser une réponse