Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

À écouter : Agnès Desarthe et Valérie Zenatti, entretien croisé

À écouter : Agnès Desarthe et Valérie Zenatti, entretien croisé

L’équipe TRACT (EA PRISMES) annonce la mise en ligne du nouvel épisode du podcast Audio-TRACT qui prend le relai du séminaire mensuel autour de la thématique « Fiction/Non-fiction : que dit la traduction ? ».

Agnès Desarthe et Valérie Zenatti,
entretien croisé autour de leurs essais autobiographiques :
Comment j’ai appris à lire (Stock, 2013) et Dans le faisceau des vivants (L’Olivier, 2019)

Écouter le podcast

Romancières, autrices jeunesses et traductrices – l’une de l’hébreu, l’autre de l’anglais – Valérie Zenatti et Agnès Desarthe ont chacune exploré avec talent les champs de la fiction et de la traduction. Elles sont aussi autrices d’ouvrages de non-fiction, deux essais autobiographiques dans lesquels elles reviennent sur leur parcours, leur rapport au roman et les liens, parfois distendus, que celui-ci entretient avec le monde.

En s’interrogeant sur son passé de lectrice contrariée dans Comment j’ai appris à lire, Agnès Desarthe construit une introspection grave et pourtant pleine d’humour de son parcours scolaire et universitaire au terme duquel la traduction s’est offerte comme une étape majeure de sa réconciliation avec la lecture. Valérie Zenatti, quant à elle, a pris la plume après la mort de Aharon Appelfeld, grand écrivain israélien dont elle était la traductrice et l’amie proche, pour écrire ce qui est devenu Dans le faisceau des vivants. L’écriture du deuil la conduit dans les méandres de leurs souvenirs ainsi qu’à Czernowitz, en Ukraine, ville natale de Aharon Appelfeld et cadre d’une grande partie de son œuvre.