Défendre les traducteurs, promouvoir la traduction

Traducteurs en couverture/ Littérature russe

Traducteurs en couverture/ Littérature russe

Certains éditeurs jugent normal, légitime, voire important d’informer leur lecteur, dès la couverture, que l’ouvrage qu’il achète est une traduction, et que cette traduction a un auteur.

 

Piotr Krasnov, De l’aigle impérial au drapeau rouge, traduit du russe par Xénia Yagello, Éditions des Syrtes, 2017

Alexeï Varlamov, L’Esprit du loup, traduit du russe par Julia Chardavoine et Paul Lequesne, Louison éditions, février 2018

Valentin Raspoutine, Que dois-je dire à la corneille ? bilingue, traduit du russe par Irène Imart, alidades 2018

Zakhar Prilepine, L’Archipel des Solovki, traduit du russe par Joëlle Dublanchet, Actes Sud, septembre 2017

Viktor Krivouline, Ville-songe, Dix essais des années 1990,
traduits du russe et présentés par Hélène Henry, Les Hauts-Fonds, 2017

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*