Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs
scatvids.club A LOT OF CRAP

Soirée de soutien à Ashraf Fayad

Soirée de soutien à Ashraf Fayad

Le 14 janvier, lisons les poèmes d’Ashraf Fayad, condamné à mort en Arabie Saoudite.

UnknownAshraf Fayad est un poète palestinien, âgé de 35 ans, qui a représenté l’Arabie Saoudite lors de la Biennale de Venise en 2013.
Il semble que lors d’une discussion culturelle, dans un café en Arabie Saoudite, il ait été reproché à Ashraf Fayad d’avoir montré une vidéo d’un homme se faisant fouetter en public par la police religieuse et d’avoir publié, quelques années plus tôt, un recueil de poèmes « athées ».

Il a été arrêté en août 2013, libéré le lendemain sous caution, puis arrêté de nouveau en janvier 2014 pour blasphème et apostasie (c’est-à-dire pour avoir renoncé publiquement à une religion).

On lui a aussi reproché de fumer, de porter des cheveux longs et de détenir des photographies de femmes sur son téléphone portable. Sa carte d’identité lui a été confisquée et il n’a pas pu être défendu par un avocat.

En février 2014, l’affaire a été entendue par le tribunal général d’Abha. Le poète aurait alors reconnu avoir eu des relations avec des femmes. Ashraf Fayad aurait par ailleurs déclaré : « Je suis repentant du Dieu Très Haut, et je suis innocent de ce qui a été interprété dans mon livre et cité dans ce dossier ».

En 26 mai 2014, le tribunal général d’Abha a condamné le poète à 4 ans de prison et à 800 coups de fouet. Le procureur a fait appel de cette décision. Ashraf Fayad n’a pas pu être entendu par cette nouvelle juridiction.Le 17 novembre 2015, il a été condamné à la peine de mort. Il pourrait être décapité.

Le ILB (International Literature festival Berlin) appelle le maximum de personnes à travers le monde à lire des poèmes d’Ashraf Fayad le 14 janvier 2016. De nombreux pays ont répondu à cet appel (Autriche, Bolivie, Croatie, Danemark, France, Liban, Luxembourg, Mexique, Pays-Bas, Norvège, Portugal, Suède, Suisse, Angleterre, Ukraine, Etats-Unis, etc.). En France, des lectures sont notamment organisées au Conseil de l’Europe à Strasbourg et à la SGDL.

La SGDL (Société des gens de lettres), en sa qualité de membre de l’Observatoire de la liberté de création, organise une lecture ouverte à tous le 14 janvier à 18 heures à l’Hôtel de Massa (38, rue du Faubourg
Saint-Jacques 75014 Paris) en présence notamment de Marie Sellier (présidente de la SGDL) et d’Agnès Tricoire (déléguée générale de l’Observatoire de la liberté de création).

Venez nombreux !

Ceux qui ne peuvent pas être présents peuvent contacter par e-mail Mathieu Simonet, de la SGDL, pour qu’il vous aide à organiser une lecture de ses poèmes (dans votre entreprise, dans votre école, dans un café, etc.).

Vous pouvez également, pour soutenir Ashraf Fayad, imprimer le poème ci-dessous et le lire le 14 janvier à 18 heures (à haute voix ou dans votre tête), où que vous soyez (dans le métro, chez vous, dans la rue, etc.).

Le remède

Tu démentiras toutes les informations
les revues de presse
les analyses des spécialistes
en dernier cri de la mode
Tu n’abuseras pas du sommeil
et du téléphone portable
Tu t’exerceras un peu
à la mort
Tu te débarrasseras de toutes les photos
que tu as gardées de ton enfance
de ton adolescence, de ta pauvreté
de ton ex-aimée
des contes de ta grand-mère
et de tes virées nocturnes
pour t’attaquer
à certaines prétendues vertus
Tu utiliseras de l’eau chaude pour ta douche
et te laveras les pieds
chaque fois que tu ôteras tes chaussettes
Tu feras tiennes les expériences
de ceux qui viendront après toi
Tu écriras ton nom à l’envers sur le miroir
Tu mangeras avec la main droite
et laisseras le reste
à ceux qui méritent plus que toi
ta bouchée trempée dans
le pétrole

(poème d’Ashraf Fayad, traduit par Abdellatif Laâbi)
_____________

0 Avis

Laisser une réponse