Défendre les traducteurs, promouvoir la traduction

Promouvoir la traduction

La production éditoriale en France, tous genres confondus, compte une part importante de livres étrangers traduits. À titre illustratif, d’après le rapport Chiffres-clés du livre 2016-2017, publié par le ministère de la Culture en mars 2018, la part des traductions dans la production commercialisée de livres imprimés était de 19,1% en 2017 (ce qui correspond à la publication de 13 027 nouveautés sur cette année uniquement). Romans, livres pour la jeunesse, ouvrages pratiques, romance et fantasy… Autant de domaines où la traduction est reine et l’on ne compte plus les maisons d’édition dont le catalogue fait la part belle à la littérature étrangère. La traduction renforce ainsi la variété et la richesse du patrimoine culturel français.

Mais connaît-on bien les traducteurs, sait-on quel métier ils exercent ? En quoi consiste le travail de la traduction ? Nombreux sont les lecteurs qui se posent ces questions. C’est pourquoi l’ATLF s’attache à répondre à toutes ces interrogations, et à bien d’autres, en mettant à l’honneur la littérature étrangère, la traduction et les traducteurs.

Présente dans les salons et les festivals, à Paris comme en région, l’association ouvre au grand public le monde de la traduction en organisant des rencontres, entretiens et joutes de traduction. Elle offre à tous ceux qui s’intéressent à la littérature étrangère et désirent savoir comment elle passe les frontières les ressources de son blog et de sa revue TransLittérature, disponible sur abonnement et dans certaines librairies.