Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

Joutes ATLF au festival America : textes et traductions

Joutes ATLF au festival America : textes et traductions

Lors du festival America, l’ATLF organisait trois joutes de traduction sur les textes d’auteurs de langue anglaise et espagnole.

Nous vous proposons ci-dessous une brève présentation des auteurs et des traducteurs intervenants ainsi qu’un côte à côte des textes originaux (inédits en français) et des traductions proposées.

N.B. : sauf indication contraire, tous les contenus présents sur le site de l’ATLF sont couverts par le droit d’auteur (voir les mentions légales).

Joute Guy Vanderhaeghe


Guy Vanderhaeghe (au centre)
Lauréat du prestigieux Prix du Gouverneur général, traduit dans une vingtaine de langues, Guy Vanderhaeghe est considéré depuis longtemps comme l’un des plus grands écrivains canadiens.

Serge Chauvin
Traducteur et critique de cinéma français, maître de conférences en littérature et cinéma américains à l’université Paris-X Nanterre. Il a notamment traduit Jonathan Coe, Richard Bausch, Steven Wright, Paul West, Colson Whitehead et Zadie Smith.

Sabine Porte
A notammen traduit Anne Tyler, Fred Chappell, Eric McCormack, Annie Dillard, Marina Lewycka, Daniel Woodrell et Brian Evenson.

Télécharger l’extrait original et ses traductions

Joute Hari Kunzru

Hari Kunzru
Né à Londres en 1969 d’un père indien médecin et d’une mère anglaise infirmière, Hari Kunzru, qui vit aujourd’hui à New York a d’abord été journaliste au Guardian avant de publier en 2001 son premier roman, L’illusionniste . Ses autres romans, traduits en français sont Leela (2005), Mes révolutions (2008), Dieu sans les hommes (2012) et Larmes blanches (2018).

Sarah Gurcel
« Je suis comédienne et traductrice, deux métiers qui me semblent participer du même souffle et engager les mêmes muscles. Je joue en français et en anglais, surtout pour le théâtre, surtout hors des théâtres. Je traduis essentiellement du théâtre britannique et des romans américains, avec quelques incursions du côté de la non-fiction — ce qui me vaut d’être experte en développement cognitif des bébés et en moralité chez les primates. (Aucun de ces deux champs d’expertise ne permet véritablement de briller en société.) J’ai traduit les premiers romans de deux autrices présentes cette année au festival America : Nancy Lee et Claire Vaye Watkins. »

Catherine Richard
« J’exerce la profession de traductrice littéraire depuis 1991, au service d’auteurs comme John Burnside, Arthur Conan Doyle, Benjamin Markovits, Alan Warner, Jerome Charyn, John Edgar Wideman, Ned Beauman… Tout récemment, la traduction du premier roman de Lisa McInerney, Les hérésies glorieuses (éditions Joëlle Losfeld), m’a posé les problèmes retors qui me réjouissent par-dessus tout car ils obligent le traducteur à tirer la langue à un point acrobatique. Ce qui me conduit à affirmer que s’amuser c’est beaucoup de travail. »

Télécharger l’extrait original et ses traductions

Joute Emiliano Monge

Emiliano Monge
Emiliano Monge est né à Mexico en 1978. Ancien éditeur et journaliste, il fait partie des « Bogota39 », les 39 meilleurs auteurs d’Amérique du Sud de moins de 40 ans désignés par le Hay Festival.

Christilla Vasserot
Christilla Vasserot est traductrice de l’espagnol et maître de conférences au département d’Études ibériques et latino-américaines de l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3.
Elle traduit du théâtre mais aussi des romans d’Espagne et d’Amérique latine.

Denise Laroutis
Après avoir enseigné la langue espagnole, Denise Laroutis s’est tournée vers l’édition et la traduction. De l’espagnol, elle a traduit des œuvres de Javier Tomeo, Manuel Vázquez Montalbán, María Luisa Bombal, Juan Carlos Onetti, Rosa Chacel, Alvaro Pombo, Enrique Vila-Matas, Rafael Chirbes, Alejandro Zambra, entre autres auteurs.

Télécharger l’extrait original et les traductions

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*