Défendre les traducteurs, promouvoir la traduction

Aide juridique

  • Le site de l’association, le Guide de la traduction littéraire, la liste de diffusion, sont autant de lieux où trouver de premières réponses aux questions d’ordre juridique ;
  • l’ATLF organise régulièrement des formations sur le statut juridique et social du traducteur littéraire (voir notamment les comptes rendus de nos journées d’octobre) ;
  • l’association peut aussi vous conseiller avant la signature d’un contrat ou en cas de problème concernant son exécution, au besoin en prenant le conseil du juriste de la SGDL qu’elle emploie quelques heures par semaine ;
  • si nécessaire, et à votre demande, l’ATLF peut intervenir ponctuellement par l’envoi de courriers ou dans le cadre d’une médiation (prévue par le Code des usages et souvent mentionnée dans les contrats) ;
  • dans des cas particuliers où une action en justice serait susceptible de faire jurisprudence, un fonds d’aide juridique de 1 500 euros est également prévu au budget de l’association.