Promouvoir la traduction, défendre les traducteurs

À lire, à voir, à écouter… juin 2016

À lire, à voir, à écouter… juin 2016

Commençons par les interviews et portraits de traducteurs :

Eric Boury, lauréat cette année du Grand prix de traduction de la SGDL pour D’ailleurs les poissons n’ont pas de pieds de Jon Kalman Stefansson (Gallimard), interviewé par l’ambassade de France en Islande.

Quand une traductrice interroge une traductrice : Françoise Wuilmart répond aux questions d’Edith Soonckindt sur le blog de cette dernière.

Un peu de traduction audiovisuelle : Joël Savdié raconte son travail sur le film Deadpool sur le site AlloCine. Accrochez-vous, ça déménage !

Une petite récolte d’articles intéressants :

Dans la revue En attendant Nadeau, « Les deux veuves de Basquiat » : un article de Santiago Artozqui sur les deux traductions françaises de Widow Basquiat : A Memoir de Jennifer Clement.

Connaissez-vous les séminaires de traduction mensuels de l’Institut suédois ? Tout est dans cet article du Petit journal – le journal des Français et francophones à l’étranger.

Dans Le Matricule des Anges, un article sur la nouvelle traduction de L’Enfer de Dante par Danièle Robert.

Plus récréatif, et en espagnol (mais l’essentiel est compréhensible par tout un chacun) : comment les traducteurs du monde entier ont-ils résolu le casse-tête posé par l’origine du nom de Hodor dans la nouvelle saison de Games of Thrones ?

À écouter, à regarder :

Pendant une semaine, Sika Fakambi était l’invitée de l’émission Au Singulier sur France Culture. Cinq vignettes de dix minutes à écouter sans modération.

Une conférence intitulée Translation for dialogue, destinée à relancer et à encourager toutes les initiatives de traduction entre l’Europe et le sud de la Méditerranée, s’est tenue en juin à Piran, en Slovénie, à l’initiative de la Fondation Anna Lindh. L’émission Danse des mots d’Yvan Amar sur RFI invitait Élisabeth Guigou, présidente de la Fondation et Jörn Cambreleng, traducteur et directeur d’ATLAS,  à présenter les objectifs de cette rencontre.

Dans le cadre des Débats du MuCEM : une passionnante conférence de Barbara Cassin intitulée Barbarie et traduction : les frontières de la langue.

Si vous avez raté le Printemps de la traduction, retrouvez ici un résumé des meilleurs moments, ainsi que la conférence inaugurale de Tiphaine Samoyault et la carte blanche à Étienne Balibar.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*